Cool Roof France, #HeroOfChange

Antoine Horellou

Vous participez avec votre entreprise Cool Roof France à la 3ème édition du ChangeNow Summit au Grand Palais, quel est votre concept en quelques mots?

Notre concept est très simple. Cool Roof signifie littéralement une "toiture fraiche". On appelle cool roof généralement un toit dont la couleur blanche permet de renvoyer la chaleur dans l'espace, limitant la chaleur à l'intérieur du bâtiment et ainsi les besoins de climatisation. Une toiture blanche emmagasine 10 fois moins de chaleur qu'une toiture sombre. C'est un principe bien connu depuis longtemps dans les pays chauds, en Grèce ou au Maghreb par exemple. Les toits sont en majorité des passoires thermiques, qui sont coûteuses à climatiser, et augmentent le forçage radiatif donc le réchauffement de l'atmosphère et des océans. Peindre son toit en résine Cool Roof France est rapide et simple, et ne dérange les usagers à aucun moment !

 Il y a 120 ans, le Grand Palais fut édifié pour accueillir la 5ème exposition universelle parisienne. Qu'est ce que cela vous fait d'exposer dans ce lieu chargé d'histoire, notamment celle de l'innovation?

C'est un honneur de participer à un salon dans ce lieu chargé d'histoire, entouré par autant de solutions innovantes pour préserver l'environnement. Le XXIème siècle sera un siècle de défis majeurs (sociaux, environnementaux). Pour y faire face, l'humanité doit plus que jamais se réinventer, créer de nouveaux récits riches de sens. Ainsi, l'innovation sera systémique et plus seulement technique : elle devra permettre de répondre de manière pérenne aux problèmes globaux et en particulier pour les plus fragiles, à l'image de ce palais avec des matériaux durables qui verra encore passer encore des siècles d'innovation...

L'entreprise porte une solution qui contribue à préserver l'océan. Quel a été l'élément déclencheur qui vous a poussé à mettre en place ce projet?

En 2014, Frédéric Lachèvre, gestionnaire immobilier du E.Leclerc de Quimper doit trouver des solutions pour la toiture de 1988 en très mauvais état et qui laissent passer la chaleur à l'intérieur du bâtiment. Suite à la découverte de l'expérience des Cool Roofs aux USA, il effectue les premiers tests avec Cédric Corre (peinture Corre), Ronan Caradec (Madec-électricité) et Roland Soun (A-Therm). Les premiers essais d'application de revêtement Cool Roof France débutent en 2014. Le toit du E.Leclerc est peint et instrumenté (9 sondes thermiques) en juin 2015. L'entreprise est officiellement enregistrée en 2015. Antoine Horellou (actuellement DG) rejoint l'équipe en décembre 2016, qui compte maintenant 15 collaborateurs. Cool Roof France combat le réchauffement climatique et s'inscrit dans une mouvance écologique et sociale. Ainsi nous biosourçons une grande partie de notre résine et sommes très précautionneux pour le traitement de nos déchets et eaux usées pour qu'aucun polluant ne rejoigne les océans.

Comment imaginez-vous le monde de demain dans une vision positive?

L'humanité a toujours su se montrer ingénieuse lorsqu'il s'agissait de sa survie. Chez Cool Roof France, nous sommes convaincus que l'humanité est en train de prendre conscience des enjeux auxquels elle fait face, et toutes les solutions innovantes qui sont proposées au ChangeNow nous confortent dans cette vision. Le monde de demain sera un monde pénalisé par les abus de l'espèce humaine sur la planète, mais ce sera un monde dans lequel les hommes auront retrouvé une place en accord avec la nature et l'ensemble du vivant.
Nous sommes convaincus que l'avenir du monde sera low tech : l'Homme s'appuiera sur beaucoup d'innovations inspirées par la nature, tout en limitant l'utilisation de nouvelles ressources les ressources et le recours aux énergies fossiles. Si l'on prend l'exemple de Cool Roof France, notre peinture est high tech car elle repose sur des formulations pointues. En revanche, il s'agit d'une solution passive (low tech) pour refroidir les bâtiments puisqu'elle ne requiert pas d'énergie supplémentaire à sa production, contrairement à une solution active (comme la climatisation) qui est très consommatrice d'énergie.

Quels sont les besoins de Cool Roof France aujourd'hui?

Cool Roof France souhaite avoir un impact social et environnemental de plus en plus important. Pour se faire, nous avons besoin de plus de visibilité au travers d'une couverture médiatique plus conséquente.
Nous sommes aussi à la recherche de partenaires pour préconiser notre solution :  les grands acteurs fonciers et immobiliers (préconisation en amont de chaque construction), des conseillers en économie d'énergie & transition énergétique, les responsables RSE ou maintenance des bâtiments industriels et tertiaires.
On pense aussi aux acteurs publics car selon le GIEC, les cool roofs sont les moyens le plus efficace et le moins coûteux pour combattre rapidement les phénomènes d'ilots de chaleur urbains. Ils peuvent atténuer la chaleur en ville de 1 à 2°C.

Comment le futur de l'océan se dessine-t-il selon vous ?

Le futur de l'océan est extrêmement inquiétant. On constate déjà une hausse de la température de l'océan, son acidification et par conséquent la disparition de nombreuses espèces. Or l'océan est le poumon de la Terre. Il est urgent d'agir et c'est peu dire. Tout d'abord, nous devons tous limiter nos déchets, à commencer par nos déchets plastiques, et arrêter de puiser les ressources dans l'Océan. Mais surtout, il faut limiter le forçage radiatif car quand l'océan sera saturé, les températures augmenteront de manière très inquiétante et il n'y aura pas de retour en arrière possible. 

Avez-vous constaté un changement des mentalités depuis votre arrivée au sein de l'entreprise?

Oui en effet, les gens sont plus réceptifs à notre mission, et en comprennent mieux le sens. Notre concept est "évident" et très simple à comprendre. Il nous est assez facile d'observer un changement de mentalité au fur et à mesure que nous avançons dans cette aventure.
Lorsque nous avons commencé l'aventure, nos clients voulaient réduire leur facture de climatisation. Aujourd'hui, de plus en plus de nos clients veulent surtout éviter de climatiser, pour éviter d'émettre des gaz à effet de serre, et ainsi renforcer le réchauffement climatique. Beaucoup cherchent une solution pérenne pour s'adapter au changement climatique et réduire globalement leur bilan carbone.

Une citation qui résume votre engagement?

"Switching to light-coloured roofs and roadways would have the equivalent effect on greenhouse gas emissions to taking one billion cars off the road for eleven years"
Steven Chu, Ancien secrétaire à l'énergie des Etats-Unis

Vous participez avec votre entreprise Cool Roof France à la 3ème édition du ChangeNow Summit au Grand Palais, quel est votre concept en quelques mots?

Notre concept est très simple. Cool Roof signifie littéralement une "toiture fraiche". On appelle cool roof généralement un toit dont la couleur blanche permet de renvoyer la chaleur dans l'espace, limitant la chaleur à l'intérieur du bâtiment et ainsi les besoins de climatisation. Une toiture blanche emmagasine 10 fois moins de chaleur qu'une toiture sombre. C'est un principe bien connu depuis longtemps dans les pays chauds, en Grèce ou au Maghreb par exemple. Les toits sont en majorité des passoires thermiques, qui sont coûteuses à climatiser, et augmentent le forçage radiatif donc le réchauffement de l'atmosphère et des océans. Peindre son toit en résine Cool Roof France est rapide et simple, et ne dérange les usagers à aucun moment !

 Il y a 120 ans, le Grand Palais fut édifié pour accueillir la 5ème exposition universelle parisienne. Qu'est ce que cela vous fait d'exposer dans ce lieu chargé d'histoire, notamment celle de l'innovation?

C'est un honneur de participer à un salon dans ce lieu chargé d'histoire, entouré par autant de solutions innovantes pour préserver l'environnement. Le XXIème siècle sera un siècle de défis majeurs (sociaux, environnementaux). Pour y faire face, l'humanité doit plus que jamais se réinventer, créer de nouveaux récits riches de sens. Ainsi, l'innovation sera systémique et plus seulement technique : elle devra permettre de répondre de manière pérenne aux problèmes globaux et en particulier pour les plus fragiles, à l'image de ce palais avec des matériaux durables qui verra encore passer encore des siècles d'innovation...

L'entreprise porte une solution qui contribue à préserver l'océan. Quel a été l'élément déclencheur qui vous a poussé à mettre en place ce projet?

En 2014, Frédéric Lachèvre, gestionnaire immobilier du E.Leclerc de Quimper doit trouver des solutions pour la toiture de 1988 en très mauvais état et qui laissent passer la chaleur à l'intérieur du bâtiment. Suite à la découverte de l'expérience des Cool Roofs aux USA, il effectue les premiers tests avec Cédric Corre (peinture Corre), Ronan Caradec (Madec-électricité) et Roland Soun (A-Therm). Les premiers essais d'application de revêtement Cool Roof France débutent en 2014. Le toit du E.Leclerc est peint et instrumenté (9 sondes thermiques) en juin 2015. L'entreprise est officiellement enregistrée en 2015. Antoine Horellou (actuellement DG) rejoint l'équipe en décembre 2016, qui compte maintenant 15 collaborateurs. Cool Roof France combat le réchauffement climatique et s'inscrit dans une mouvance écologique et sociale. Ainsi nous biosourçons une grande partie de notre résine et sommes très précautionneux pour le traitement de nos déchets et eaux usées pour qu'aucun polluant ne rejoigne les océans.

Comment imaginez-vous le monde de demain dans une vision positive?

L'humanité a toujours su se montrer ingénieuse lorsqu'il s'agissait de sa survie. Chez Cool Roof France, nous sommes convaincus que l'humanité est en train de prendre conscience des enjeux auxquels elle fait face, et toutes les solutions innovantes qui sont proposées au ChangeNow nous confortent dans cette vision. Le monde de demain sera un monde pénalisé par les abus de l'espèce humaine sur la planète, mais ce sera un monde dans lequel les hommes auront retrouvé une place en accord avec la nature et l'ensemble du vivant.
Nous sommes convaincus que l'avenir du monde sera low tech : l'Homme s'appuiera sur beaucoup d'innovations inspirées par la nature, tout en limitant l'utilisation de nouvelles ressources les ressources et le recours aux énergies fossiles. Si l'on prend l'exemple de Cool Roof France, notre peinture est high tech car elle repose sur des formulations pointues. En revanche, il s'agit d'une solution passive (low tech) pour refroidir les bâtiments puisqu'elle ne requiert pas d'énergie supplémentaire à sa production, contrairement à une solution active (comme la climatisation) qui est très consommatrice d'énergie.

Quels sont les besoins de Cool Roof France aujourd'hui?

Cool Roof France souhaite avoir un impact social et environnemental de plus en plus important. Pour se faire, nous avons besoin de plus de visibilité au travers d'une couverture médiatique plus conséquente.
Nous sommes aussi à la recherche de partenaires pour préconiser notre solution :  les grands acteurs fonciers et immobiliers (préconisation en amont de chaque construction), des conseillers en économie d'énergie & transition énergétique, les responsables RSE ou maintenance des bâtiments industriels et tertiaires.
On pense aussi aux acteurs publics car selon le GIEC, les cool roofs sont les moyens le plus efficace et le moins coûteux pour combattre rapidement les phénomènes d'ilots de chaleur urbains. Ils peuvent atténuer la chaleur en ville de 1 à 2°C.

Comment le futur de l'océan se dessine-t-il selon vous ?

Le futur de l'océan est extrêmement inquiétant. On constate déjà une hausse de la température de l'océan, son acidification et par conséquent la disparition de nombreuses espèces. Or l'océan est le poumon de la Terre. Il est urgent d'agir et c'est peu dire. Tout d'abord, nous devons tous limiter nos déchets, à commencer par nos déchets plastiques, et arrêter de puiser les ressources dans l'Océan. Mais surtout, il faut limiter le forçage radiatif car quand l'océan sera saturé, les températures augmenteront de manière très inquiétante et il n'y aura pas de retour en arrière possible. 

Avez-vous constaté un changement des mentalités depuis votre arrivée au sein de l'entreprise?

Oui en effet, les gens sont plus réceptifs à notre mission, et en comprennent mieux le sens. Notre concept est "évident" et très simple à comprendre. Il nous est assez facile d'observer un changement de mentalité au fur et à mesure que nous avançons dans cette aventure.
Lorsque nous avons commencé l'aventure, nos clients voulaient réduire leur facture de climatisation. Aujourd'hui, de plus en plus de nos clients veulent surtout éviter de climatiser, pour éviter d'émettre des gaz à effet de serre, et ainsi renforcer le réchauffement climatique. Beaucoup cherchent une solution pérenne pour s'adapter au changement climatique et réduire globalement leur bilan carbone.

Une citation qui résume votre engagement?

"Switching to light-coloured roofs and roadways would have the equivalent effect on greenhouse gas emissions to taking one billion cars off the road for eleven years"
Steven Chu, Ancien secrétaire à l'énergie des Etats-Unis

Faites un don

Par vos dons, vous permettez à RespectOcean de se déployer plus, d'agir pour l'intérêt général, la préservation des océans, en aidant à l'émergence et à la diffusion des bonnes pratiques dans le monde économique maritime.

Devenez membre

Rejoignez notre réseau d'acteurs interconnectés, pour un développement des activités en harmonie avec les océans.

Nous soutenir avec Lilo

Cumulez des gouttes gratuitement en utilisant le moteur de recherche Lilo.