INVITATION WEBINAIRE – Transport maritime et responsabilité sociétale de l’entreprise

RespectOcean organise, le 24 septembre, dans le cadre de la journée mondiale de la mer, dont le thème 2020 est "Des transports maritimes durables au service d'une planète durable", un webinaire sur le thème "Transport maritime et responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE)", en partenariat avec l'association Wind Ship.
Dans ce webinaire seront abordés dans un premier temps, la RSE et le contexte international de la transition énergétique du transport maritime.
Deux entreprises, Neoline et Grain de Sail,  exposeront ensuite leur démarche. Ces entreprises ont opté pour des modes de propulsion permettant de réduire leur impact environnemental et ce choix s'inscrit dans une politique de responsabilité sociétale d'entreprise plus large, qui sera exposée aux participants.

INVITATION WEBINAIRE

"Transport maritime et responsabilité sociétale de l'entreprise"
Contexte, perspectives innovantes et raison d'être et de faire de deux acteurs engagés

Jeudi 24 septembre 2020, de 11h à 12h30

Inscription gratuite mais obligatoire dans la limite des places disponibles.

INTERVENANT.E.S

Liste non définitive

Damien Chevalier, Représentant Permanent adjoint auprès de l'Organisation Maritime Internationale.
Conseiller Maritime auprès de l'Ambassade de France au Royaume Uni.

Technicien puis ingénieur en constructions navales, il passe la première partie sa carrière (1994-2005) dans les arsenaux militaires en chantier, bureau d'études, centre de recherche et direction de programme. Il travaille alors sur des projets de navires de surface et de sous-marins nationaux ou pour l'export.
En 2005 il rejoint la sous-direction de la sécurité maritime à la Direction des Affaires Maritimes du ministère chargé des transports. Rapporteur pour la Commission Centrale de Sécurité, il est ensuite adjoint au chef de bureau en charge de la réglementation, puis chef du bureau de la réglementation et du contrôle de la sécurité des navires. Avant de rejoindre la représentation permanente au 1er septembre 2018, il était adjoint au sous-directeur de la sécurité maritime depuis 2016. Administrateur en chef des affaires maritimes, il est également conseiller maritime de l'ambassade de France au Royaume Uni.
La Représentation de la France auprès de l'OMI est un poste diplomatique qui a pour mission principale de participer et d'exprimer la voix de la France à l'ensemble des travaux de l'Organisation Maritime Internationale, mais aussi au sein des Fonds internationaux d'indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures (FIPOL) et de l'Organisation internationale de télécommunications mobiles par satellites (IMSO).
L'Organisation Maritime Internationale depuis les années 2000 travaille sur le sujet des émissions de gaz à effet de serre du secteur du transport maritime. Des études ont été réalisées et des négociations ont déjà été adoptés afin de limiter et réduire les émissions du transport maritime. L'adoption d'une stratégie en 2018 suite à l'Accord de Paris donne une nouvelle ambition à l'Organisation. Les négociations sont en cours pour relever le défi complexe de la décarbonation du transport maritime. En quelques années le régulateur doit garantir une transformation des technologies et du modèle du transport maritime basé depuis des décennies sur le fuel lourd.

Lise Detrimont, pilote et coordinatrice de l'association Wind Ship
Persuadée de la nécessité de développer un transport maritime de moindre impact, Lise Detrimont pilote et anime l'association Wind Ship : des entreprises s'unissent pour accélérer la transition écologique du transport maritime en structurant la filière de la propulsion des navires par le vent et en mobilisant la puissance publique et la société civile. 
Ingénieur diplômée d'AgroParisTech, elle a travaillé pendant 15 ans sur les enjeux environnementaux et sociaux des projets d'aménagement du territoire et de production agricoles et industrielles. Elle a réalisé dans ce cadre de nombreuses missions à l'international. Puis elle s'est engagée dans l'aide au développement en tant que directrice opérationnelle d'une association de solidarité internationale œuvrant en Guinée. 
Elle est titulaire depuis 2019 d'un Master 2 en droit maritime et droit de la mer, formation réalisée afin d'acquérir une compétence complémentaire et mieux appréhender les enjeux liés aux océans. 

Jean Zanuttini, Directeur Général, NEOLINE
Après 7 ans comme Officier de Marine Marchande, notamment sur des rouliers et sur le Belem, Jean Zanuttini est devenu depuis 2010 consultant maritime et naval. Il conjugue une expertise technique, opérationnelle et commerciale.
En 2011, avec Michel Pery, Jean Zanuttini démarre les travaux pour concevoir ce qui deviendra le Neoliner : un cargo roulier de 136m équipé de 4200m2 de voiles comme propulsion principale, respectueux de l'environnement, sûr et adapté à la pratique du commerce maritime.
Depuis 2016, Jean se consacre à temps plein à la Direction du projet NEOLINE.
NEOLINE est une start up à vocation industrielle créée en 2015 par des fondateurs principalement issus de la Marine Marchande. Elle porte un projet d'armateur, centré sur la transition écologique et la dépollution du transport maritime, de conception, construction et opération d'une flotte de cargos utilisant le vent comme source d'énergie principale. La société est aujourd'hui en fin de phase d'appel d'offre aux chantiers navals et devrait être en mesure de lancer la construction de son premier navire cette année.

Jacques Barreau, Directeur Général, Grain de Sail
Jacques BARREAU est associé fondateur et actionnaire de Grain de Sail, spécialiste du lancement et de l'organisation de grands projets (informatiques, électroniques, éolien offshore, énergies marines renouvelables).
Formation et expérience : formation scientifique et Master en Innovation industrielle, un an d'études aux USA (Western Washington University).
Démarche RSE de Grain de Sail : Le développement durable est au cœur de la stratégie de développement de Grain de Sail. Sur le volet environnemental, l'entreprise travaille exclusivement des produits BIO et cherche à optimiser son propre bilan carbone en développant un armement maritime décarboné au travers d'un premier voilier cargo spécialement construit à cet effet. Sur le volet social, la société travaille en partenariat avec un ESAT pour la production de ses cafés et chocolats. Par ailleurs, les prix public des cafés et chocolats restent volontairement accessibles afin qu'ils puissent être achetés par le plus grand nombre. Enfin, sur volet économique du développement durable, les finances de l'entreprise sont suivies de près (maitrise des marges, gestion financière en temps réel) afin que la société reste financièrement profitable et puisse tout simplement durer.

En partenariat avec:

Dans le cadre de :

Ce webinaire fera l'objet d'une facilitation graphique.
Fanny Didou, Sketching the Move

Faites un don

Par vos dons, vous permettez à RespectOcean de se déployer plus, d'agir pour l'intérêt général, la préservation des océans, en aidant à l'émergence et à la diffusion des bonnes pratiques dans le monde économique maritime.

Devenez membre

Rejoignez notre réseau d'acteurs interconnectés, pour un développement des activités en harmonie avec les océans.

Nous soutenir avec Lilo

Cumulez des gouttes gratuitement en utilisant le moteur de recherche Lilo.